Quand l'activité physique et sportive en entreprise devient un geste écologique

Les équipes de direction et des ressources humaines reconnaîtront bien cette thématique essentielle aux enjeux de qualité de vie au travail (QVT). Face à la sédentarité accrue des employés, l’entreprise a un rôle déterminant à jouer pour veiller au bien-être de ses salariés et, par conséquent, de son activité. Des bienfaits démontrés en tout point qui, au moyen de solutions adaptées, peuvent d’une pierre deux coups être vertueux pour l’environnement. 

Préserver et booster la santé et le bien-être des collaborateurs

Aujourd’hui, plus d’un quart de la population adulte mondiale (1,4 milliard de personnes) n’est pas suffisamment active, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise 2h30 à 5h d’activité physique d’intensité modérée par semaine [1]. Ce constat alarmant a poussé l’organisation internationale à sommer les entreprises d’agir, notamment via l’utilisation de transports non-motorisés.

Et pour cause, on ne compte plus les bienfaits de la pratique régulière d’activités physiques et sportives (APS) qui permettent de prévenir l’apparition de maladies cardiaques, de cancers et de diabètes de type 2, mais aussi de réduire l’hypertension artérielle, le stress, les symptômes d’anxiété ou même de dépression. Un puissant levier à la portée des entreprises pour protéger leurs talents tout en accélérant les progrès vers l’ODD 3 « Bonne santé et bien-être ».

Améliorer la productivité des équipes et la marque-employeur de l’entreprise

Plus qu’un coût ou un simple avantage, promouvoir et développer des APS pour ses collaborateurs représente un investissement sur le long-terme aux résultats prouvés :

  • Selon l’OMS, les programmes d’APS en entreprise permettraient de diminuer de 32 % les congés maladie et d’accroître de 52 % la productivité [2] ;
  • Ils permettraient aussi de réduire les accidents du travail de 40% d’après l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (ONAPS) [3].

L’entreprise a donc tout à y gagner et ses collaborateurs lui seront d’autant plus fidèles. En effet, ces activités ont également le pouvoir de renforcer la cohésion des équipes, leur engagement et leur créativité tout en véhiculant un fort sentiment de réussite.

Participer à la lutte contre le changement climatique

Le vélo, la marche et la course à pied ont le double avantage de lutter contre la sédentarité et de  réduire considérablement l’empreinte carbone des salariés à l’heure où les transports sont responsables de 24 % des émissions de CO2 dues à la combustion d’énergies [4]. Ces solutions de mobilité douce peuvent être encouragées en mettant à disposition des salariés une flotte de vélos pour leurs trajets domicile-travail et rendez-vous professionnels, ou proposer un forfait mobilité durable.

Pour une approche ludique, les éco-défis proposés par Every Act permettent d’embarquer tous les collaborateurs grâce à la possibilité de suivre leurs actions et d’interagir à l’image d’un réseau social. Partages, likes et indicateurs de performance sont autant de mécanismes de récompense qui encouragent une participation active pour atteindre des objectifs personnels et en faveur du bien commun. L’engagement environnemental au cœur du projet de la plateforme en fait une initiative inédite et stimulante à proposer aux équipes pour allier activité sportive, bien-être et impact écologique au service de la démarche RSE de l’entreprise.

 

[1] Organisation Mondiale de la Santé, 2020. « Activité Physique ».  

[2] OMS, Southern Australian. Workplace Physical Activity Resource Kit

[3] Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité, 2017. « La promotion et la mise en œuvre de programmes d’activité physique et de lutte contre la sédentarité en milieu professionnel ». 

[4] International Energy Agency, 2020. « Tracking Transport 2020 ». 

07 Juin 2021 – 4 min de lecture